Au Togo, plus de 10 enfants de moins de 5 ans meurent chaque heure des suites des maladies hydro-fécales (liées à l’insalubrité de l’eau, à la défécation à l’air libre et au manque d’hygiène). Or, 9 cas sur 10 décès peuvent être évité grâce à une prise de responsabilité de tous. En ce sens, E.D.EN TOGO, fidèle à sa mission, celle de « protéger les enfants, en particulier les plus vulnérables, des facteurs entravant leurs potentiels de développement », à initier sur son programme Eau-Assainissement-Hygiène, le projet dénommé « Nous et Nos Cadres de Vie » en vue de contribuer à la réduction de la résilience des maladies hydro-fécales.

Le 22 novembre 2018, une équipe de la coordination nationale a tenu une rencontre d’échange avec un groupe de partie prenante du projet au sein de l’école primaire publique de Davié modji à Tsévié en vue d’une large implication des bénéficiaires et pour l’atteinte des objectifs du projet.

:Sur les conclusions satisfaisantes de cette rencontre qu’a été officiellement lancé le projet « Nous et Nos Cadres de Vie » le jeudi 29 novembre 2018 à Tsévié au sein de ladite établissement scolaire en présence de l’honorable chef quartier de Davié modji, du bureau des CDQ et APE et des parents d’élève soucieux du bien-être de leurs enfants.

Au cours de cette activité de lancement couplé de sensibilisation de masse, les parents d’élève ont été édifiés sur l’impact de l’assainissement sur la santé de l’homme en particulier de l’enfant. M. EDOH K. Kwassi, coordonnateur national et facilitateur des thèmes  de la rencontre, a relevé les dangers et risques de santé qui entourent la problématique de l’assainissement notamment les ordures et dépotoirs sauvages en pleine habitation, l’insalubrité de l’eau, la défécation à l’air libre, le manque d’entretien des toilettes et l’inobservation de l’hygiène et le pire danger que représente pour les enfants de l’EPP Davié modji, le dépotoir sauvage implanté le long d’un bâtiment scolaire de ladite école.  Ensuite, il a invité les populations à un changement de comportement sur les points essentiels débattus en vue de prévenir leurs santés et de celle de leurs enfants.

Sur ses mots, les bénéficiaires ont exprimé leurs satisfactions et demandés plusieurs éclaircissements en vue d’une bonne implication.

Ils ont convié, à prendre à l’opération de salubrité, du samedi, 1er décembre 2018. Cette invitation à viser le nettoyage du dépotoir implanté derrière le bâtiment scolaire de ladite école. A cette invitation, ont répondu, hommes, femmes, jeunes et adolescent du quartier de Davié modji

Après l’opération de salubrité, 22 jeunes plans ont été mis en terre au lieu et place du dépotoir nettoyé en vue d’encourager la population et les riverains à conserver ce lieu toujours propre afin qu’il redevient un cadre de vie et d’épanouissement et non un réservoir de maladies.

 

Partagez nos actionsShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *