Chaque 31 mai, la communauté internationale célèbre la journée mondiale sans tabac en soulignant les risques sanitaires et autres risques associés au tabagisme et en plaidant en faveur des politiques efficaces pour réduire la consommation de tabac.

E.D.EN TOGO, dont la mission vise à protéger les enfants, notamment les plus vulnérables, des facteurs entravant leurs potentiels de développement, a prit part et avec intérêt au lancement officiel de l’édition 2018 dont le thème est : le tabac et les cardiopathies à l’hôtel la concorde à Lomé.

Le tabagisme tue plus de sept millions de personnes hommes, femmes et adolescents chaque année, dont près de 900 000 non-fumeurs tout âge compris (hommes, femmes, enfants) qui meurent parce qu’ils on été exposés au tabagisme passif. Près de 80% des milliards de fumeurs que compte la planète vivent dans les pays à faible revenu. En face de cette triste réalité, il est donc clair que le risque de mortalité et de morbidité dû au tabagisme serait plus élève dans les prochaines années dans ces pays et malheureusement ne guettera pas seulement les fumeurs adultes conscient de leurs actes de fumer mais aussi des enfants innocents qui y sont et qui seront exposés parce qu’ils ont des parents et des proches fumeurs qui les contraint au tabagisme passif.
C’est pour cette raison, que nous joignons notre voie à la campagne 2018, afin de contribuer aux objectifs des actions qui sont de :
– Souligner les liens entre l’utilisation de produits du tabac et les maladies cardiovasculaires et cardiopathies.
– Sensibiliser davantage le grand public à l’impact de la consommation de tabac et au tabagisme passif sur la santé cardiovasculaire. (…)
Tous ensemble, contribuons à cette campagne pour le bien être des enfants.

Partagez nos actionsShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *