L’hypothèse selon laquelle la jeune fille qui a ses menstruations est considérée comme adulte et peut dès lors se marier est confirmée par des pratiques, notamment les mariages précoces, qui demeurent de nos jours dans certaines cultures au Togo.
Le manque d’information sur le phénomène des menstruations dû au tabou qui l’entour, expose les jeunes filles en âge de puberté, à des risques énorme tels les mariages précoces, les grossesses non désirées, les infections, les stigmatisations de la part des pairs, l’absentéisme scolaire avec de grave répercussion sur l’apprentissage et la déscolarisation, ce qui réduit l’effet des investissements en la jeunes fille pour sa scolarisation et son bien être.
Pour briser ce cycle intergénérationnel de tabou afin d’éduquer en amont les jeunes filles elles-mêmes sur la menstruation en particulier l’hygiène menstruelle et en avale les populations sur ce phénomène, a été instauré la journée de l’hygiène menstruelle chaque 28 mai qui coïncide avec la fête des mères.
E.D.EN TOGO qui s’est donné pour mission de protéger les enfants afin d’assurer leur potentiel de développement, s’est senti concerné par le sujet, vue que les jeunes filles âgé de moins de 18 ans constituent l’une des cibles de sens actions en matière de protection de l’enfant.
C’est en ce sens, qu’il a organisé le 28 mai 2018, une causerie éducative à l’endroit des écolières et collégiennes de la localité de Klobateme, l’un des villages du canton d’Amoutivé. Cette activité a rassemblée plus d’une soixantaine de jeune fille avec la participation active d’une sage femme (personne ressource) sollicitée pour la circonstance. La causerie a portée sur quatre points fondamentaux tels que :
– Le développement des organes de reproduction féminin
– La compréhension et la connaissance de la menstruation
– Les bonnes pratiques favorables à une bonne hygiène menstruelle : Fréquence du changement de la protection, hygiène corporelle, lavage des parties intimes et du tissu hygiénique, séchage du matériel hygiénique
– Gestion des déchets menstruelle.
Vue la sensibilité du sujet et le tabou qui l’entour, E.D.EN TOGO compte poursuivre cette activité afin de réduire les stigmatisations et les conséquences liées, sauver des vies et maintenir les jeunes filles à l’école.

Partagez nos actionsShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

One thought on “Célébration GHM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *